Avez-vous un Lumbago / Lombalgie ? Quel Traitement Choisir ?

Si cet article en 12 questions ne remplace pas une analyse médicale, il pourra en revanche vous donner des éléments de réponse très sérieux sur le lumbago (appelé aussi lombalgie ou tour de rein) et vous révéler le meilleur traitement naturel actuel.

lumbago lombalgie tour de rein

Véritable mal du siècle, le mal de dos ne cesse de gagner du terrain dans notre époque moderne. N’épargnant personne ou presque, il peut se déclarer dans différentes zones de la partie dorsale, que ce soit en haut du dos, sur les côtés ou encore en bas du dos.

Concernant cette zone du bas du dos, on parlera d’ailleurs de Lumbago (lombalgie ou tour de rein), maladie qui touche énormément de personnes aujourd’hui.

Traitement Lumbago N°1 : Le Champ de Fleurs

Vu à la télé, le Champ de Fleurs est un tapis ingénieux conçu pour soulager naturellement le mal de dos. Très populaire en France et déjà adopté par plus de 350 000 personnes, il est capable de soulager n'importe quelle pathologie liée au dos.

Développé par le spécialiste du mal de dos www.lesmauxdedos.com, le Champ de Fleurs® se base sur l’acupression pour soulager directement les douleurs grâce à l’émission d’endorphines.

De plus, il vous permettra d’éviter tous les médicaments chimiques souvent responsables d'effets secondaires pour l’organisme (antidouleurs, anti-inflammatoires…).

Est-ce vraiment le traitement-miracle naturel pour le lumbago (lombalgie ou tour de rein) que vous attendiez ? Sans aucun doute. Quoi qu’il en soit, essayez-le : vous avez 30 jours pour l'adopter, satisfait ou remboursé ! 

Quelques photos de mon tapis Champ de Fleurs...

Le packaging officiel du tapis Champ de Fleurs

Mon tapis Champ de Fleurs présenté dans son emballage cartonné d'origine

Une photo pour vous montrer le Champ de Fleurs déplié qui mesure exactement 73 x 45 cm

Voici les 221 stimulateurs en forme de lotus qui ont pour rôle de libérer les endorphines et soulager vos douleurs

L'étiquette officielle du produit 100% lin

Avec plus de 400 000 abonnés à sa chaîne Youtube, le spécialiste de l'hygiène de vie Thierry Casasnovas nous partage son expérience avec le Champ de Fleurs, le tapis d'acupression du site français www.lesmauxdedos.com.

Quelle est la définition du lumbago (lombalgie ou tour de rein) ?

Dans le langage médical, la lombalgie est une douleur ressentie dans le bas du dos. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle n’est pas réellement une maladie à part entière, mais plutôt le symptôme d’un mal plus profond. Se caractérisant par de vives douleurs et une incapacité à exercer certains mouvements sans avoir mal, la Lombalgie peut ainsi être la conséquence d’une infection, arthrose ou toute autre dégradation des cellules dorsales. Pour soulager ce mal qui touche près de 80% de la population mondiale à un moment de sa vie, il faudra donc apporter un soin sur le long terme, voire une modification du mode de vie du patient.  

Qu’est-ce que la lombalgie aigüe ?

La lombalgie pourra bien entendu se déclarer de façons différentes en fonction des patients, et varier en termes d’intensité et de durée. Quand les douleurs en bas du dos seront ressenties sur une durée de 3 à 5 semaines, on parlera par exemple de Lombalgie aigüe. Également appelée Tour de rein ou Lumbago, la Lombalgie aigüe sera certainement la plus douloureuse sur le court terme. Souvent provoquée par des lésions, une dégradation des cellules voire d’autres problèmes annexes - gynécologique par exemple, ou de surcharge pondérale - ce type de lombalgie pourra être très handicapant et mener à un arrêt temporaire de travail.

Qu’est-ce que la lombalgie chronique ?

Contrairement à la lombalgie aigüe, une lombalgie dont les douleurs se feront ressentir sur le long terme sera considérée comme chronique. Durant en général plus de trois mois, elle sera bien entendu contraignante dans le quotidien du patient et l’empêchera souvent de mener une vie normale. Chronique dans 5% à 10% des cas, cette lombalgie devra être prise au sérieux sous peine de dégrader l’ensemble de la zone dorsale. Provoquée là encore par une dégradation des cellules, des pathologies dorsales variées - hernie discale, arthrose, lésions - ou une anomalie vertébrale, elle sera soignée sur le long terme par différents procédés, et notamment par une régénération profonde de la colonne vertébrale.

Quels sont les symptômes du Lumbago ?

Dans le doute concernant le fait que vous soyez victime d’une lombalgie ou non ? Sachez qu’il existera différents symptômes, communs aux lombalgies aigües (lumbagos, tour de reins) ou chroniques. On retrouvera bien entendu les douleurs dans le bas du dos, souvent accompagnées de raideurs lors de mouvements, voire d’engourdissements de certains muscles (jambes notamment). Ensuite, certains autres symptômes moins flagrants à première vue pourront également vous alerter. Une infection urinaire, des crampes menstruelles chez les femmes, l’arthrose (raideur dans la colonne vertébrale) ou encore de vives douleurs aux muscles liées à des traumatismes seront par exemple des indicateurs. Dans le cas où vous constaterez quelques uns de ces symptômes en plus d’une douleur dans le bas du dos, il y aura donc de fortes chances que vous subissez ce fameux lumbago.

Quelle est la durée d’un lumbago ?

Que ce soit la lombalgie aigue - écrite parfois à tort lombalgie aigu - ou la lombalgie chronique (lumbago), chacune a déjà fait l’objet d’une estimation de durée par le corps médical. Ainsi, la lombalgie aigüe handicapera en général le patient pendant un mois, et jusqu’à cinq semaines. Dans ce cas précis, les douleurs seront alors vives et il ne faudra pas hésiter à soigner en profondeur les cellules touchées. En ce qui concerne la lombalgie chronique, cette dernière pourra au contraire gêner le patient sur la durée si rien n’est fait pour l’empêcher de se développer. Là encore, un soin profond des cellules endommagées devra être apporté pour éloigner définitivement les douleurs.

Quelle est la cause du lumbago ?

Qu’il s’agisse d’une lombalgie chronique ou d’un lumbago, ce seront souvent les mêmes causes que l’on retrouvera après analyse du patient et de son mode de vie. Le plus souvent, une dégradation des disques intervertébraux sera constatée. Pour faire simple, ces disques se situent le long de la colonne, entre les différentes vertèbres, et jouent le rôle d’amortisseurs lors des mouvements de l’individu. Quand ils se dégradent, les vertèbres peuvent se frotter les unes aux autres, provoquant d’intenses douleurs. D’où les douleurs ressenties en bas du dos dans le cas d’une lombalgie.

Outre cela, une lombalgie aigüe - lumbago donc - pourra être dûe à un faux-mouvement, à un effort trop brusque ou trop répété, au port d’une charge trop lourde, ou encore à une mauvaise posture de l’individu pendant l’effort. Différentes causes dont le risque est d’ailleurs accentué lorsque le patient souffre de surpoids, de sédentarité, de stress exagéré ou encore d’un âge avancé.

Quels sont les sports à éviter ?

Bien que la pratique du sport soit vivement conseillée en cas de lombalgie - afin notamment de renforcer les muscles puis de perdre du poids en vue de réduire la pression sur les vertèbres - certaines disciplines seront fortement déconseillées aux patients. Les sports d’impact, tels que le squatch, le tennis ou la course à pied seront par exemple à éviter, tout comme les sports asymétriques tels que le golf ou le tennis de table. Les sports collectifs, grandement sources de contacts, seront eux aussi déconseillés afin d’éviter l’aggravation des douleurs liées à la lombalgie. Pour les amateurs de sport, il faudra donc davantage se tourner vers des pratiques douces comme la marche, la natation, le cyclisme ou encore le gainage. N’oubliez pas non plus les étirements en fin de pratique, et les périodes de repos entre chaque séance.

Que penser de l’ostéopathe comme traitement pour le lumbago ?

Si vous êtes atteint d’une lombalgie invalidante, votre premier réflexe sera peut-être de prendre rendez-vous chez un ostéopathe. Je ne vous le conseille pas. En effet, lorsqu’une lombalgie survient, il est inutile et très mauvais de se faire manipuler chez un tel spécialiste. Non seulement vous pourrez aggraver les douleurs perçues, mais en plus, les effets attendus ne seront jamais au rendez-vous. Dans le cas d’une lombalgie, le recours à l’ostéopathie ne sera réellement efficace que lorsque la douleur sera chronique, en complément d’un soin profond des vertèbres et disques intervertébraux.

Que penser de l’homéopathie comme traitement pour le lumbago ?

Régulièrement proposée en pharmacie, l’homéopathie ne sera pas vraiment l’atout numéro un pour lutter contre la Lombalgie. Bien que potentiellement bonne pour lutter contre le stress et permettre aux muscles de se décontracter -huile essentielle d’Arnica par exemple - l’homéopathie n’agira jamais sur les causes de la douleur : la dégradation des cellules vertébrales. Utilisée en complément d’un traitement adapté, l’homéopathie ne sera donc pas négative pour votre corps, mais n’en attendez jamais de grands effets.

Comment soulager un lumbago ?

Habituellement, les pharmacies et autres médecins généralistes prescrivent médicaments, anti inflammatoire et antidouleurs pour lutter contre la lombalgie. Encore une fois c’est une erreur. Bien qu’efficaces à court terme contre les douleurs perçues, ces médicaments ne s’attaqueront jamais à l’origine même de la pathologie. Pour soulager efficacement une lombalgie, chronique ou aigüe, seuls des traitements de fond seront ainsi efficaces. Il faudra alors régénérer les cellules dégradées, et notamment celles des disques intervertébraux de la colonne.

Comment soigner un lumbago ?

Nous l’avons un peu évoqué ci-dessus, mais pour soigner une lombalgie seul un traitement sur le long terme sera viable. Alors, que faire ? Pour lutter efficacement contre les douleurs, il faudra s’attaquer à son ou ses origines, que ce soit un disque intervertébral dégradé, de l’arthrose ou tout autre type d’inflammation. Pour ce faire, les cellules de l’élément dégradé devront être régénérées en profondeur, par le sang et les nutriments. Ce n’est que par ce procédé que les douleurs s’estomperont sur le long terme, en plus d’une modification de vos habitudes de vie. Surveiller ses postures au quotidien, veiller à son poids ou encore aux sports pratiqués seront notamment nécessaires pour ne plus subir aucune douleur.

Sources, études et références

Cet article peut contenir des liens d'affiliation. Pour en savoir plus, lisez la page Avertissement : https://www.urgencedos.com/disclaimer/